Rechercher
  • Emilien Ercolani

Avec Microsoft, Renault veut créer un carnet d’entretien automobile infalsifiable


En s’appuyant sur la technologie blockchain, il s’agit de créer un carnet d’entretien automobile qui soit unique et infalsifiable, en plus d’être dématérialisé.

Microsoft et Renault resserrent de plus en plus leurs liens autour des innovations sur les véhicules. Après un premier partenariat signé fin 2016, puis l’annonce de la conception de la plateforme informatique qui équipera les futurs véhicules connectés, les deux groupes évoquent désormais une autre innovation technologique : la dématérialisation du carnet d’entretien automobile.

Pour cela, ils sont accompagnés par la société de conseil Viseo, qui amène son expertise en matière de technologie basée sur la blockchain. Le but du projet est en fait de sécuriser et de rassembler les informations sur un véhicule qui sont aujourd’hui dispersées entre constructeur, assureur, réparateurs, etc. L’idée est donc de créer un carnet d’entretien automobile dématérialisé mais aussi sécurisé dès la conception grâce à la blockchain.

Pour les consommateurs, c’est un moyen de garder le contrôle sur leurs informations mais aussi d’assurer une transparence totale au moment de la cession ou de l’achat d’un nouveau véhicule. Techniquement, le projet s’appuie sur la plateforme Azure Blockchain as a Service. « Grâce au travail effectué au sein de notre Direction de la recherche, nous avons pu axer le développement autour d’un concept simple: un système digital, fiable, transparent et collaboratif », explique Virginie Maillard, Directrice recherche et stratégie recherche au sein du Groupe Renault.


0 vue
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now