Rechercher
  • GC Informatique

Un like sur Facebook débouche sur une peine de prison pour ce Français


Comme quoi un simple clic n’est pas forcément si anodin. Ce Français l’a appris à ses dépens en écopant d’une peine de 3 mois de prison ferme.

Si Internet incarne encore un espace de liberté où l’on peut trouver de tout, certains sujets n’en restent pas moins très sensibles. Le terrorisme en fait partie. Cet homme de 32 ans a donc été condamné par le tribunal correctionnel de Meaux en Seine-et-Marne pour avoir liké une photo en rapport avec daesh.

3 mois de prison ferme pour un like sur Facebook

La photo en question représentait un combattant brandissant la tête décapitée d’une femme.

Après avoir été dénoncé par un proche, l’homme a vu arriver la gendarmerie à son domicile pour une perquisition. Lors de cette dernière, les gendarmes ont trouvé des armes d’airsoft (en vente légale) ainsi que 9 plants de cannabis (beaucoup moins légal). Cependant, en examinant son ordinateur ou autres appareils, ils n’ont rien trouvé en rapport avec le terrorisme ou son apologie.

Face au tribunal, l’homme ne nie pas les faits mais parle plutôt de « malentendu » : « Je n’ai pas fait l’apologie du terrorisme. Je pensais que c’était un trucage. J’ai été maladroit, c’était pour me moquer de la photo, je n’ai ni partagé, ni commenté, ni posté d’autres articles.« , fait corroboré par l’absence de preuves à son domicile. De plus, il insiste sur le fait que son profil était totalement privé.

Cela dit, le substitut du procureur de la République justifie la peine de la manière suivante : « Quand on met j’aime, c’est que l’on considère que ce n’est pas choquant ou que l’on adhère. ». Son cas n’a pas dû être aidé par les plans de cannabis de surcroît.

Source : erenumerique


10 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now